Orbe Stellaire

Le Forum de l'Orbe Stellaire, guilde du royaume des Clairvoyants. Petite guilde au grand coeur :)
 
AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Etheldreda, un chemin hors du commun d'une vie qu'elle aurait pourtant voulu normale...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Etheldreda, un chemin hors du commun d'une vie qu'elle aurait pourtant voulu normale...   Mar 09 Déc 2008, 22:12

Chapitre I : "à 5 ans déjà la fin d'une vie paisible"


Gobmad jouait avec la paille de la grange. La petite fille le regardait avec amusement en surveillant qu'il ne mette pas le feu... Le diablotin était un peu maladroit ... La fillette soupira, elle avait fêté ses 5 ans la veille avec sa mère et son beau-père (qu'elle n'aimait guère) mais personne d'autre, aucun ami... si jeune et déjà si différente...

Cela faisait tout juste une semaine que Gobmad était apparu. Il prétendait que c'était elle qui l'avait appelé mais elle en voyait pas comment elle aurait pu accomplir ce prodige ... ou cette malédiction... que dirait sa mère si elle voyait le petit démon ? et son beau-père ?? rien que d'y penser elle en frémit d'horreur. Le mari de sa mère était du genre cruel et sans pitié avec "ceux qui sortait de la route de la vertu" comme il le répétait... il faisait partie d'un groupe de personnes se faisant appelé "la croisade écarlate" guère plus compréhensifs que lui...

La porte de la grange s'ouvrit soudain:
"Ethel où étais-tu..." la femme resta tétanisée à la vue du diablotin. La petite fille essaya d'expliquer à sa mère que le démon n'était pas méchant mais elle s'interrompît lorsqu'elle vit une ombre la surplomber .... elle leva la tête et vît avec horreur son beau-père, accompagné d'un homme au visage caché par un capuchon, s'avancer vers elle...

Tout ce passa très vite ... avant même d'avoir pu crier, l'homme au capuchon brisa une fiole au pied de la fillette et tout devint noir...
Lorsqu'elle repris connaissance elle était alongé et attachée dans une cage. Paniquée elle cria à l'aide mais personne ne répondit. Elle fondit en larmes ... ses sanglots ne furent coupés que par le bruits de pas des deux hommes qui entrèrent dans la petite pièce. Comme elle s'y attendait il s'agissait de son beau-père et de l'homme au capuchon.
"S'il vous plait ... laissez moi sortir, je n'ai rien fait de mal..." L'homme au visage masqué lui répondit par un sourire à vous glacez le sang et lui demanda ceci : "Petite brebis égarée, tu veux sortir ? et bien répond avant à cette question: t'arrive-t-il d'entendre des voix le jour ou la nuit?" Temblante de froid et de peur, Etheldreda hocha la tête.

"Hé bien soit!! Le démon est en toi, être impure mais soit rassurée, nous allons te sauver de la damnation et te purifier comme il se doit !!". Il se retourna et appella deux gardes qui arrivèrent en courant...
"A votre service Monseigneur" dirent-ils en mettant un genou à terre. L'homme les regarda avec mépris et ordonna : "Allez préparer la salle pour la Trépanation, cette enfant possédée sera purifiée à l'aube!!". Les deux gardes se regardèrent brièvement avant de s'éclipser.

Etheldreda ne compris pas de quoi il s'agissait mais elle n'osa pas poser la question ... Les deux hommes la regardèrent avec dégouts puis sortirent de la salle ...

Elle ne savait pas combien de temps il s'était écoulé quand elle vit surgir de nulle part sa mère... Elle avait les yeux gonflés et une entaille sur la joue. D'un geste rapide, elle ouvrit la cage et détacha sa fille qui se jeta à son cou. Elle l'étreignit pendant quelques secondes avant de la relachée et de lui murmurer:
"Ecoute moi bien mon enfant, nous sommes dans les sous-sols de l'église d'Andorhal, tu te rappelle d'Andorhal... nous y sommes passée lorsque nous sommes allées poser des fleurs sur la tombe de papa... Et bien je vais te faire sortir d'ici, tu prendras la route comme pour aller au cimetière mais tu iras vers le sud, vers Austrivage. Juste avant d'entrer en Hillsbrad tu trouveras sur ta droite un campement. Ton grand frère s'y cache. Tu lui diras qu'il doit t'emener d'urgence à Austrivage et te conduire à votre oncle le père Dibbs, tu lui donneras cette lettre de ma part... C'est ton parrain il vous protègera. Tu devras faire extrêment attention, les amis de ton beau-père essaieront de capturer à nouveau... je te retrouverai à Austrivage dans quelques jours."

Elle mis la lettre dans une petite sacoche qui contenait du pain et une outre de lait qu'elle passa au cou de sa fille puis, en silence, la fît sortir de la salle.
Le couloir était désert... elles le suivirent jusqu'à trouver un grand escalier. La mère fît une pause afin de s'assurer que personne ne venaient... elles gravirent sans un bruit les marches et trouvèrent la sortie. Tout était calme dehors...

Soudain un hurlement de terreur parvint jusqu'à elle, et brusquement ce fût la panique.... des hommes, des femmes, des enfants sortirent dans le rues complètement affolés.
"Stratholme !! Stratholme est tombée!!! Le fléau arrive sur nous !!! Fuyez !!"
La femme pris Etheldreda dans ses bras et courut en direction du sud de la ville. Elle arriva au niveau du pond et reposa à terre la petite Etheldreda.

"Voilà ma fille c'est ici que je te laisse, je dois retourner auprès de ton beau-père..." elle embrassa sa fille des larmes pleins les yeux. Mais Etheldreda refusa de quitter sa mère. Alors celle-ci s'accroupis devant elle et murmura: "Je t'aime mon enfant mais tu dois partir, ne laisse jamais personne te faire du mal ou te dire des vilaines choses sur toi... tu es différente mais peu importe les armes que l'on utilise pouvu que l'on s'en serve pour faire le bien. Ne l'oublie jamais ! Maintenant va ma fille et ne te retourne pas... ne te retourne pas...". Elle fit faire demi-tour à sa fille et la poussa en direction du sud, vers le chemin de sa vie dans cette nuit noir ténèbre où les étoiles brillaient telles les diamants de l'espoir, éclairant l'étrange destinée de cette petite fille de 5 ans ...

(La suite au prochain numéro)
Revenir en haut Aller en bas
Jadow
Ecuyer
avatar

Messages : 836
Date d'inscription : 28/06/2008
Age : 27
Localisation : limoges

MessageSujet: Re: Etheldreda, un chemin hors du commun d'une vie qu'elle aurait pourtant voulu normale...   Mer 10 Déc 2008, 05:36

Je veux la suiteuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuh °.°

_________________
"That is not dead which can eternal lie.
And with strange aeons even death may die."
H.P. Lovecraft : Call of Cthulhu
Revenir en haut Aller en bas
http://orbestellaire.forumperso.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Etheldreda, un chemin hors du commun d'une vie qu'elle aurait pourtant voulu normale...   Jeu 11 Déc 2008, 19:31

Chapitre II : "Un départ douloureux"


Etheldreda se réveilla en sursaut. Sans même prendre le temps de s’habiller, elle courut en chemise de nuit dans l’escalier et arriva en trombe dans la pièce du rez-de-chaussée devant les visages surpris du Père Dibbs et d’une jeune femme qui n’était autre que le Sergent Hartman.
Face à la déception clairement lisible de la petite fille, le prêtre demanda :
- Qu’est ce qui ne va pas mon enfant ?
- Rien, mentit la fillette, j’avais cru entendre la voix de maman…

A l’évocation de sa sœur, le père Dibbs regarda le Sergent qui, connaissant la situation, préféra sortir de la maison afin de les laisser seuls. Le prêtre regarda sa nièce puis soupirant lui demanda de s’assoir. Il monta à l’étage et revint au bout de quelques minutes avec Darren, le grand frère de 17 ans d’Etheldreda.
Il lui demanda de rejoindre sa sœur et se dirigea vers la cuisine d’où il ramena une miche de pain et un pichet de lait. « Mangez, j’aurai à vous parler de choses sérieuses ensuite ». Il sortit prendre l’air et ne revint que vingt minutes plus tard. Il était pâle, il prît place face à Darren et Etheldreda mais parla d’une voix calme et sûre :
- J’ai eu par le Sergent Hartman de terribles nouvelles. Andorhal a été entièrement détruite par le Fléau. Il n’y a pas de survivants. Ma sœur… votre mère ne s’en est pas sortie. Son corps a été retrouvé près du cimetière où est enterré votre père.

Etheldreda se mît à pleurer en silence, ses larmes coulant sur son visage figé par l’horreur. Darren prit sa sœur dans ses bras puis d’une voix forte déclara :
- Maudit soit le Fléau, mais si nous ne faisons rien il ne s’arrêtera pas à Andorhal ! Nous devons le stopper définitivement et en finir avec le Roi-Liche.
Le prêtre regarda le jeune homme puis sourit :
- Tu es le digne fils de tes parents. Ils étaient tous deux de bons et nobles paladins. Et ton père était un ami…. Tes parents me manquent. Mais il faut rester fort face à notre douleur et aller de l’avant… Darren ! Tu as 17 ans, tu es un homme maintenant. Si tu veux rejoindre la croisade d’argent pour combattre le Fléau… vas-y. Je n’ai pas le droit de te retenir. Mais pour ta sœur… il est temps que quelqu’un de compétent prenne en main son éducation. Ma sœur m’a dit dans sa lettre, que tu avais sympathisé avec un diablotin ?

Devant le regard surpris de son frère, Etheldreda ne su quoi répondre. Son parrain lui sourit et reprit :
- Ne t’en fais pas mon enfant, ce n’est pas une malédiction d’avoir de talent de démoniste… c’est juste qu’il faut être plus vigilent pour ne pas perdre de vue l’essentiel… C’est pour cela que je vais t’envoyé auprès d’une amie de longue date, la démoniste Drusilla. Elle vit à l’abbaye de Comté-du-Nord en Elwynn près de la magnifique Hurlevent. Elle te guidera et t’apprendra à te protéger des tentations car les démons que tu contrôleras essaieront de te pervertir. Mais ne t’inquiète pas… Drusilla est passée maître dans l’art de les berner …
Il regarda son neveu et sa nièce quelques secondes avant de conclure qu’Etheldreda partirait le lendemain…

Darren comprit qu’il ne reverrait pas de si tôt sa jeune sœur alors il la serra très fort dans ses bras avant de lui proposer d’aller faire une balade… ce que la fillette accepta avec joie…
Ils passèrent la journée à la pêche riant et s’éclaboussant dans le lit de la rivière. Cette nuit là, il montra à la petite fille les constellations en les nommant. Cette dernière finit par s’endormir dans les bras de son frère.

Le prêtre les réveilla à l’aube. Etheldreda trainait car elle redoutait ce moment terribles des « au revoir »… elle n’avait pas encore assimilée le fait d’être orpheline que déjà on l’arrachait à son frère…
L’heure du départ sonna et le père Dibbs prit sa fillette par la main pour l’emmener auprès du maître des griffons. Le sergent Hartman les attendait.

- Toi et le Sergent allez vous rendre à Hurlevent par le griffon et une fois là-bas, le Sergent t’emmènera auprès de Drusilla. Soyez bien prudente toutes les deux.
Il sera la main du Sergent, embrassa sa nièce et la déposa devant le Sergent sur le dos d’un griffon. Darren laissa un dernier baiser sur la joue humide de larme de sa petite sœur, puis donna une claque sur le griffons qui s’envola aussitôt pour ensuite disparaître dans les firmaments azurs du ciel.

Au décollage Etheldreda poussa un cri et ferma les yeux. Elle s’accrocha très fort à la selle et la jeune femme lui dit à l’oreille qu’elle ne risquait rien, qu’elle la tenait fermement.
La petite fille finit par ouvrir les yeux et s’émerveilla devant la majesté du monde qui s’étendait devant elle… oubliant pour quelques heures son chagrin, ses larmes et les questions que la hantaient sur l’étrange éducation qu’elle allait suivre …

(La suite prochainement)
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Etheldreda, un chemin hors du commun d'une vie qu'elle aurait pourtant voulu normale...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Etheldreda, un chemin hors du commun d'une vie qu'elle aurait pourtant voulu normale...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Eléments surnaturels ou évenements hors du commun.
» Petite demande hors du commun
» Kill hors du commun....
» un démoniste hors du commun
» Un Sadida hors du commun [Acceptée]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Orbe Stellaire :: Présentation de votre ego IG-
Sauter vers: