Orbe Stellaire

Le Forum de l'Orbe Stellaire, guilde du royaume des Clairvoyants. Petite guilde au grand coeur :)
 
AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Aile de mort et la fin d'une époque.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lühanne
Orbeux(se)
avatar

Messages : 302
Date d'inscription : 14/05/2010
Age : 28
Localisation : J'vais pas vous l'dire !

MessageSujet: Aile de mort et la fin d'une époque.   Mar 06 Déc 2011, 21:59


(Bien... Ce récit n'est pas centré uniquement sur Mirlina. Il parle de plusieurs de mes persos. Cinq d'entre eux pour être précis. Mais il parle également de l'avancée d'Obscurantis dans la destruction du mal qu'est Aile de Mort. Mais plus que la fin d'Aile de mort, ce récit servira également à mettre le point final au récit de ces cinq personnages. L'intrigue de MoP sera ce qu'elle sera, et elle ne laissera pas la place aux personnes comme Mirlina. En espérant que vous le lirez... Wink Et que vous apprécierez.
Merci d'avance à ceux qui liront... Bonne lecture Smile
Ps : Concernant Lühanne, peut-être que je ferais un petit récit aussi pour sa "fin" dans wow. Concernant un récit sur la guilde, il est dur de le faire quand on ne "vit" pas/peu les aventures de cette dernière. ça n'aide pas pour le récit, et du coup, rend difficile l'imagination ^^')





Prologue à la chute d’Aile de mort.




Le vent soufflait doucement, soulevant et faisant tournoyer des grains de sables un peu partout. Le désert n’avait jamais été aussi animé. Un peu partout, des humanoïdes le traversait, que ce soit à pied, ou en monture. Le ciel était constellé de créatures volantes. Et tous suivaient le même trajet, les amenant indéniablement vers l’elfe. Enfin, pas tout à fait. Plutôt, à la grotte derrière lui. Le paladin s’épousseta et se réinstalla sur sa selle. Il attendait depuis près d’une heure déjà. Un groupe au loin attira son regard. Keltal régla le zoom de ses lunettes d’ingénieur et sourit. Enfin. Ils avaient mit le temps. Quelques uns de ses camarades d’Obscurantis arrivèrent et il les salua.
- Dame Mirlina.
L’intéressée émit un petit ricanement et opina.
- Depuis combien de temps attends-tu ?
- C’est sans importance. De toute manière, nous allons voyager à travers le temps. Nozdormu nous attend.
- Alors ne nous faisons pas désirer plus longtemps.
Le groupe descendit dans les profondeurs de Tanaris pour rejoindre le vol de bronze. Là, ils prirent un nouveau couloir dans le temps qui les emmena quelques dix milles années dans le passé… Lors de la guerre des anciens ! Bien que rapide, les voyages temporels étaient éprouvants. Le groupe mit un moment à se ressaisir. Le maître du vol draconique bronze les attendait. Il leur expliqua la situation, ainsi que l’objet qu’ils étaient venus chercher, sans oublier les dangers du voyage temporel. Après avoir écouté Nozdormu, ils s’élancèrent. Les combats s’enchaînèrent rapidement. Ils fermèrent les portails démoniaques, se débarrassèrent de Peroth’arn et des mages d’Azshara. Les minutes devinrent des heures alors que la bataille du puits d’éternité allait en s’intensifiant. Des hordes de démons se lancèrent sur les aventuriers. Grâce à l’aide de Tyrande et d’Elune, ils les vainquirent et affrontèrent Varo’then. Le combat fut rude et violent. L’elfe de la nuit avait une puissance que bien des démons auraient pu envier. Mais finalement, il mit genou à terre et les Obscurantis mirent fin à sa vie. Mannoroth poussa alors un rugissement et concentra sa magie. Un portail s’ouvrit et des hordes de démons s’en échappèrent.
- Je m’en occupe ! Vous, affrontez Mannoroth !
« Alors c’est parti. Ils sont nombreux. Un petit coup de main ? »
Keltal sourit et opina avant de s’élancer. Il envoya son bouclier au milieu des démons, attirant leur attention. Les monstres se jetèrent sur lui. Les yeux du paladin se mirent à briller d’un éclat doré sous ses lunettes et tout son corps s’entoura d’une aura de lumière. Des ailes de lumière poussèrent dans son dos. Les démons reculèrent en hurlant tandis que l’air autour du paladin irradiait de la puissance du sacré. L’elfe atterrit au milieu d’eux et commença son massacre.


La lutte dura de longues minutes. Mais finalement, le portail des démons vacilla. L’énergie du puits et son existence même commencèrent à se disloquer. L’âme des dragons fut arrachée de la matrice et les forces des démons furent aspirées vers leur monde.
- Non… Non ! Cette victoire ne peut pas m’être arrachée… Je ne rentrerai pas en ayant échoué…Je ne serais pas... Arraché à ce monde pitoyable ! Noon… NOOOOOON ! (Hurla le grand démon à la face de crapaud.)
Mannoroth se débattait, tentant désespérément de s’accrocher à Azeorht. Mais des éclairs provenant du puits et du portail vers le plan démonique le tiraient avec de plus en plus de force. Et finalement, le puissant démon fut arraché de terre et s’envola à travers le conduit pour disparaître. Un sentiment de fatigue, de soulagement mais également de fierté s’empara des aventuriers. Ils posèrent leur regard sur Nozdormu. Ce dernier récupérait l’artefact pour le remettre au plus grand chaman que la planète ait porté. Un pas de plus avait été franchit pour amener Neltharion face à la mort.
- L’âme des dragons est maintenant à nous ! Venez aventuriers ! Ce monde s’écroule !
Tyrande, Malfurion et Illidan remercièrent leurs nouveaux amis et s’éloignèrent pour discuter au bord du puits d’éternité.
Des éclairs zébraient le ciel et frappaient le sol. Les cieux devenaient d’un noir d’encre. Une pression étrange s’exerça sur les aventuriers. Le maître du temps ouvrit un portail.
- Vite ! Si vous ne voulez pas rester coincés ici !
Ni une ni deux, les obscurs se précipitèrent vers le portail et leur unique chance de salut. Mais alors que Keltal s’en approchait, quelque chose s’accrocha à lui. Des fils noirâtres l’enlacèrent et il sentit une énergie impie l’agripper. Puis, il fut violemment tiré en arrière et il passa à travers une autre brèche dans le temps et disparut. Mirlina fit volte face.
- Keltal !! (Hurla t-elle, désespérée.)
- C’est trop tard Mirlina !
Jeysà attrapa la voleuse et la força à passer le portail avant que le monde ne s’écroule sur lui-même et ne les emporte avec eux dans le néant.



Keltal brisa les liens qui le retenaient et constata qu’il était en chute libre. Une lame passa à quelques centimètres à peine de son visage. Il la dévia de la sienne et bloqua un autre coup de son bouclier. Le vent qui fouettait son visage menaçait de l’aveugler. Quelqu’un d’autre tombait avec lui sans qu’il ne puisse voir son visage. Une étrange fumée alourdissait l’air et brouillait sa vue. Une nouvelle série d’attaque surgit de la brume et menaça de l’embrocher. Keltal pivota, déviant une fois de plus la lame de son adversaire et la bloquant avant de donner un puissant coup de son bouclier dans ce qu’il supposait être le visage de son ennemi. Un grognement lui indiqua qu’il avait fait mouche. L’inconnu le lâcha et s’éloigna, certainement repoussé par le choc. Keltal invoqua les pouvoirs de la lumière pour se protéger d’un bouclier imperméable avant de s’écraser.




Mirlina essuya les larmes qui roulaient sur son visage et se tint droite. Obscurantis s’était rassemblée devant la faille temporelle menant au combat contre Aile de mort. Keltal était une grosse perte pour la guilde, en tant que membre, mais également en tant qu’ami. Mais elle ne devait pas fléchir, pas maintenant. Aussi, quand elle parla, sa voix ne trembla pas.
- Aujourd’hui, nous allons faire un grand pas dans notre combat contre Aile de Mort. Les dangers qui nous attendent sont grands. Là est son dernier bastion, là sont ses plus grands lieutenants. Je ne peux promettre que nous en reviendrons tous… Mais je suis prête à mettre ma vie en danger une nouvelle fois ! Pour faire tomber ce monstre ! Combattez avec moi mes amis ! Pour la mémoire de nos frères d’armes tombé par sa faute ! Pour faire de ce monde un endroit plus sûr… Pour nos frères d’armes… Pour Obscurantis… En avant !
Les réactions au discours de l’Obscurcia furent diverses. Certains montrèrent leur pessimisme, d’autres leur ennui ou bien leur joie. Mais tous hurlèrent et levèrent le poing quand elle cria en avant. Et tous s’élancèrent.
- Pour nos frères d’armes. Pour Obscurantis !
Les obscurs déferlèrent sur les élémentaires tel une meute de chiens enragés. Les créatures tombèrent à une vitesse affolante. Ils arrivèrent rapidement devant le premier lieutenant d’Aile de mort. Il s’agissait d’un géant de roche qui lançait des rochers sur le temple du repos du ver. La guilde partit à l’assaut. Les tanks prirent sur eux les attaques du monstre. Les coups pleuvaient dans tout les sens alors que des morceaux du lieutenant se détachaient de son corps. La créature se retourna et fit apparaître une étrange sphère rouge que les lanceurs de sorts déchargèrent avant qu’elle n’explose. Les minutes s’écoulèrent sans qu’aucun des deux camps ne prennent le dessus sur l’autre. Morchok poussa ce qui ressemblait le plus à un rugissement et frappa le sol de ses pieds. Aussitôt, la roche sous les pieds des obscurs se gondola et trembla. Des piliers en pierre sortirent de terre, menaçant d’embrocher certains combattants. Puis, un étrange liquide noir s’écoula des plaies de l’élémentaire et courut sur le sol. Peu confiants, les aventuriers se précipitèrent derrière les pylônes. Le liquide les contourna, faisant fumer le sol. Une sorte d’acide… Mirlina ordonna le retour au combat. Jeysà, Kabochon, Orthank, Naalik, Golfimbul, Isankor, Dylyndrae et d’autres sortirent de leur cachette et reprirent leurs attaques avec plus de hargne. Leur puissance se décupla quand le chaman Orthank leur insuffla la rage des éléments. Le corps de Morchok tombait de plus en plus en morceaux. L’élémentaire rapetissait dangereusement. Finalement, ce fut Golfimbul qui porta le coup de grâce. Il arma son arbalète et porta un coup dévastateur qui perfora la faible roche constituant le torse du lieutenant et atteignit son cœur. Morchock s’affaissa avec un bruit mat sous les cris de joies des aventuriers. Leur première victoire contre Aile de Mort…



Orbrim poussa un soupir en pénétrant dans la faille temporelle menant au temple du repos du ver. Ses yeux se posèrent sur Thrall. L’orc sourit et s’approcha de l’ancien chef de guerre. Ce dernier partait avec cinq personnes vers le temple du repos du ver où siégeait autrefois le conseil draconique. Orbrim remercia les dieux ou tout autre créature divine d’avoir protégé le chaman. Il glissa quelque chose dans sa poche. Alors que Thrall se retournait, Obrim se volatilisa dans un nuage de fumée pour réapparaître au dessus du canyon où était le chaman. Il regarda rapidement son ami avant de poser son regard sur Aile de Mort qui volait autour du temple et combattait les vols draconiques.
- Alors, on y va ?
Belrinne, la guerrière orque soupesa sa hache en offrant un sourire narquois au démoniste. Celui-ci poussa un petit soupir. Il ne savait pas pourquoi il l’emmenait. Peut-être car elle était de son peuple et qu’elle lui faisait un peu penser à Galathea. Le démoniste se rendit compte que cette dernière lui manquait. Il se ferma aux émotions qui n’étaient qu’un poids mort et indiqua le temple d’un mouvement de tête.
- Oui. Il est temps de mettre fin à la folie de ce dragon. Thrall sera le nouveau Gardeterre et je vais m’en assurer.
Les deux orcs prirent la direction du temple.



Keltal se redressa lentement en se massant le crâne. Tout son corps était douloureux. Fort heureusement, son bouclier divin l’avait protégé de toute blessure autant interne qu’externe. Le paladin prit une profonde inspiration et fit craquer son dos avant de regarder autour de lui. Des dizaines de cadavres éthérés jonchaient le sol autour de l’elfe. Et il reconnut celui de Sylvannas, de Baine, de Jaina, et de Tyrande. Le paladin déglutit et regarda le ciel. Il était d’un noir de jais et des éclairs le zébraient. Le sol commença à trembler. Keltal plissa les yeux. Une énergie proche de la sienne et pourtant très différente était toute proche.
« Attention. »
Darkël posa pied à terre.
- Bonjour, mon frère.
Keltal resta interdit quelques secondes, dévisageant son double.
- Darkël... Je ne sais ce que nous faisons ici, mais ce monde s’écroule… Il nous faut repartir.
L’intéressé ricana et fit un geste de la main. Les tremblements s’atténuèrent au point d’être quasiment impossible à sentir.
- J’ai dévoré l’essence des échos d’ici. Crois moi, c’est très nutritif. Et surtout, ça m’a permit de comprendre les pouvoirs de Nozdormu. (Il pointa du doigt un dragon d’une forme très étrange, comme Keltal n’en avait jamais vu.) Ce monde s’écroulera, oui. Mais pas tant que je ne l’aurai pas décidé… (De la sueur perla sur le front du chevalier, témoin de son effort.) Je t’avais dis que notre combat aurait lieu un jour Keltal… C’est le moment ! L’un est devenu deux !
Keltal déglutit et jeta son bouclier. Il dégaina deux épées qu’il joignit. Un éclair de lumière frappa les armes qui s’unirent pour former Les lames jumelles.
- Les deux doivent redevenir un.
Darkël opina et dégaina son arme avec lenteur, calculant chacun de ses gestes. Les combattants se tournèrent autour en s’évaluant. Ils étaient plus que des frères. Leurs pouvoirs, bien que différents, se complétaient. Et leurs styles de combat étaient équivalents. Ce fut le chevalier de la mort qui brisa la trêve. Il brandit son épée et chargea en hurlant. Keltal l’imita. Les frères se rencontrèrent à mi chemin et croisèrent le fer dans un grincement métallique et un jaillissement d’étincelle. Keltal avait enfin accepté la réalité des choses. Leur combat était inscrit… Darkël fit un moulinet avec son arme et réussit à créer une ouverture dans la garde de son double. Il en profita et s’élança. Keltal roula sur lui-même pour échapper à la lame de son frère. L’épée racla contre son plastron, sans le blesser. Les adversaires firent un bond en arrière et se jaugèrent de nouveau. Darkël leva son épée vers Keltal.
- Toi et moi…. Depuis ce jour où tu m’as rejeté… Ce combat, cet affrontement… C’est notre destin ! Il était écrit ! Ainsi que… (Il raffermit sa prise sur son arme et chargea en hurlant.) Ta défaite !!
Le paladin plissa les yeux et se mit en garde. Il attendit le dernier moment et fit un pas de coté pour éviter la charge de son frère. La lame le rata de peu. Keltal tourna sur lui-même et frappa. Darkël plaça son épée dans son dos pour intercepter le coup. Le tremblement remonta dans le bras de Keltal et lui foudroya le poignet. Il grimaça et changea de main directrice. Il prit une seconde pour arrêter les tremblements de son corps et retourna à l’assaut. Les lames se rencontrèrent une nouvelle fois dans un éclat de métal. Le tonnerre gronda à l’impact et le sol se secoua violemment. Des colonnes de flammes s’en échappèrent alors que la réalité autour d’eux commençait à tournoyer. Les deux elfes frappèrent en même temps, se renvoyant coups sur coups dans une danse mortelle mais magnifique. La chorégraphie était si belle que le monde autour d’eux hurlait son enthousiasme. Chaque coup porté était minutieusement calculé, ainsi que la riposte qui suivait. Aucun n’arrivait à contourner la défense de l’adversaire. Keltal invoqua le pouvoir de la lumière et envoya un exorcisme sur Darkël. Celui-ci répondit avec l’énergie des ténèbres pour envoyer un voile mortel avec la magie impie. Les deux boules d’énergies se frappèrent et une explosion en résultat, soufflant les flammes qui entourait les combattants. Keltal apposa sa main sur son poignet endolori et une vive lumière l’enlaça et le soigna. Mais la fatigue se lisait sur son visage. Le monde autour d’eux était en ébullition. Le sol se gondolait, se soulevait et s’abaissait, changeant le paysage et annonçant l’apocalypse. Le ciel était d’une noirceur infinie, un trou noir d’où les ténèbres s’échappait. Des éclairs en sortaient et frappaient la terre avec une rage effrayante sous les hurlements du tonnerre. Les frères se ruèrent l’un sur l’autre avec un cri de guerre. Leurs lames se croisèrent de nouveau dans une cacophonie métallique. Darkël fit un bond en arrière pour éviter l’attaque de son double. Puis, il leva un bras en l’air.
- A moi, tas de décérébrés !
Des éclairs frappèrent le sol autour de lui. La roche se craquela et des bras jaillirent de terre. Dix goules sortirent des entrailles de la planète et se ruèrent sur le paladin. Celui-ci poussa un soupir de lassitude. Puis, il foudroya les monstres du regard et tout son corps se tendit. Ses yeux luirent d’un éclat doré qui enlaça rapidement tout son corps. Un vent violent se souleva et souffla les flammes autour des combattants, créant un tourbillon de feu. Des ailes de lumière apparurent dans le dos de Keltal alors qu’il hurlait.
- Cette rage… Elle est en moi ! Lumière, je t’offre ma colère ! Laisse moi infliger ton courroux divin !
Keltal se jeta sur les monstres. Il frappa le plus proche avec le pommeau de son arme. La créature gémit en tombant à la renverse. La lumière émise par le paladin gagna en intensité et consacra le sol. Les goules sautillèrent, brûlé jusqu’au plus profond de leur être.
- Soyez les témoins de ma colère !
Keltal leva la main. Aussitôt, des boules de lumière s’échappèrent de son corps et frappèrent chaque mort vivant. Les monstres s’écroulèrent avec un râle. Keltal ne s’offrit pas le luxe d’une pause et passa immédiatement à l’offensive sous le regard presque paniqué de son double qui n’avait jamais ressenti tant de puissance chez le paladin. Mais il se ressaisit bien vite et fit apparaître un bouclier en os devant lui pour intercepter l’attaque du paladin. Puis, il le fit exploser, repoussant Keltal. Et avant que son frère ne reprenne son équilibre, Darkël fit tournoyer son arme et frappa. L’arme effleura la joue de Keltal, lui causant une profonde entaille. Celui-ci accusa le coup. Il attrapa le bras de son ennemi et le tira en avant pour frapper. Sa propre épée passa au travers du plastron de plaque et transperça l’épaule du chevalier de la mort. Darkël hurla de douleur et donna un coup de boule à son double, lui explosant le nez. Keltal recula en titubant, une main sur son visage d’où s’écoulait un important filet de sang. Il invoqua à nouveau la lumière pour remettre ses os en place. Une petite onde passa à travers sa main dans son nez. Le sang s’arrêta, mais l’os n’était pas réparé. Keltal jura, il était trop fatigué. Ce combat devait finir.
Darkël pensa la même chose en regardant le trou dans son épaule. Il grogna, offrant à son frère un rictus de haine.
- Tu ne gagneras pas… Jamais ! Je suis le plus fort !
Hurla t-il tout en passant à l’attaque. Un éclair frappa sa lame au moment où une nouvelle éruption de flamme entourait la plateforme de combat qui se réduisait de secondes en secondes. Le chevalier de la mort fit apparaître une goule dans sa charge. La créature bondit sur le paladin qui la découpa d’un simple revers de son épée. Mais il n’eut pas le temps de se remettre en garde alors que la lame de son frère l’atteignait. Un hurlement résonna.

_________________
- Lühanne, soins ! Mais qu'est-ce qu'tas foutue bordel ?
- Euh... Quoi ça ? < était afk > Han, j'ai eu une déco serveur !


Revenir en haut Aller en bas
Lühanne
Orbeux(se)
avatar

Messages : 302
Date d'inscription : 14/05/2010
Age : 28
Localisation : J'vais pas vous l'dire !

MessageSujet: Re: Aile de mort et la fin d'une époque.   Mar 06 Déc 2011, 22:52

Ps : Je n'étais pas satisfaite alors j'ai modifié le texte :p Rebonne lecture ^^' ( Juste le chapitre 1 )




Chapitre 1 : Il ne peut en rester qu’un.



Chaque victoire à ses sacrifices, et chaque combat à ses perdants. C’est dans ce climat que les Obscurantis pansaient leurs plaies. Une personne ne reviendrait pas. Elle avait affronté le Seigneur de guerre Zonz’Ozz, et ne s’en relèverait pas. Mais vaincre le mal exige des sacrifices. Aussi, bien que peiné, c’est toujours aussi déterminé que les survivants reformèrent les rangs et se préparèrent à un nouvel assaut. Il leur fallait être mieux armé, mieux préparé, mais surtout, plus performant. Les jours passèrent. Les Obscurs repassèrent à l’attaque, déversant leur hargne sur les tentacules du Dieu très anciens. Le Seigneur de guerre attendait là, au milieu. Une ambiance lourde pesa sur le groupe. Mais leur détermination était d’acier. Ils poussèrent un hurlement et chargèrent.



La lame de Darkël siffla en fendant l’air et en traçant son chemin vers Keltal. Le chevalier de la mort exultait. Enfin, il allait réussir. Il allait devenir l’être ultime, s’emparer du corps et enfin vivre sa vie. Mais alors que l’épée allait faucher le paladin, un champ de force la repoussa violemment.
- Lumière ! Accorde moi ton ultime bénédiction, que je puisse repousser les ténèbres !
La lumière répondit à l’appel du paladin, l’enlaçant d’un bouclier divin impénétrable. Keltal se redressa et recula d’un pas pour reprendre son souffle, le visage creusé par la fatigue. Il l’avait échappé belle… Il croisa le regard de son frère et put y lire toute la haine et le dégoût que ce sauvetage miraculeux lui inspirait. Keltal prit une profonde inspiration et se mit en garde. Il n’y avait qu’un seul moyen de terminer ce combat… Quelque chose dont Darkël ne devait pas se douter… Le paladin raffermit sa prise sur son arme et chargea, portant un coup à la verticale. Darkël plaça son épée de manière à parer le coup. Aussitôt, Keltal changea son attaque et tourna sur lui-même pour frapper au niveau des jambes. Le chevalier cracha et sauta pour éviter le coup, en profitant pour lui envoyer son pied en pleine figure. Le paladin accusa le choc et se redressa avant de croiser une nouvelle fois le fer. L’orage gronda au même instant, provoquant une cacophonie monstre et un vent violent balaya la plateforme. La nature elle-même hurlait face à cette bataille fratricide. Le monde autour d’eux se détruisait et allait s’effondrer d’ici quelques minutes. Il fallait en finir.
Keltal repoussa son frère avec force, manquant le faire tomber. Il soupesa sa lame et remarqua que comme son frère, il la tenait de la main gauche. Et alors lui vint une idée. Il poussa un cri et chargea, l’épée raclant contre le sol. Darkël analysa la posture de son double, le nez froncé et frappa son flanc droit laissé à découvert. Keltal sourit et souleva son arme pour la faire passer dans son dos et ainsi bloquer le coup par derrière. Puis, il fit tournoyer son épée derrière lui et donna un coup de taille à son frère. Darkël cracha et ramena sa propre lame pour contre l’attaque, offrant ainsi son flanc gauche à Keltal. Ni une ni deux, le paladin saisit l"occasion. Il posa sa main droite sur le coude directeur de son double, bloquant ainsi son arme, puis fit passer son épée dans son dos en se tourna légèrement et la planta sauvagement dans le flanc du chevalier, l’y enfonçant jusqu'à la garde. Darkël poussa un hurlement de douleur, les yeux écarquillés par la douleur et la surprise. Il recula en titubant avant de lâcher son arme et de s’écrouler. Keltal haletait fortement et prit un instant pour reprendre son souffle avant de s’agenouiller aux cotés de son frère. Celui-ci tremblait fortement, une main sur sa plaie d’où s’écoulait une substance étrange et noirâtre qui n’était pas du sang.
- T-tu… Es le vainqueur… (Dit-il en crachant et toussant.)
Keltal déglutit et serra la main de son frère. Ce dernier utilisa les forces qui lui restaient pour lui rendre la poignée.
- Je suis désolé, mon frère… J’aurais aimé que ça se termine autrement.
Darkël cracha.
- P-pas de sent… Sentimentalisme… C’est ainsi que ça devait se finir… (Il souffrait énormément. Son visage ne montrait que sa douleur alors qu’il parlait d’une voix de plus en plus faible. Il agrippa un Keltal peiné et l’amena à lui.) J’ai une faveur… Quoi que tu en penses… Je suis une partie de toi… Ne l’oublie pas… Ne m’oublie pas !... Lumières… Ténèbres… Ce ne sont que les… Deux faces d’une… même pièce… Mon pouvoir est tien… Ne l’oublie pas ! N’oublie… Pas… Qui… Tu… Es…
Darkël relâcha son étreinte, tremblant alors que la vie le quittait. Il posa sur son double un regard presque éteint.
- Je te le promets… (Dit le paladin avec tristesse.)
Keltal se redressa et prit son épée à deux mains. Il poussa un hurlement avant de la planter sauvagement dans le coeur de son double. Ce dernier fut agité d’un ultime spasme. Aussitôt, une vive lumière s’échappa de son être, aux teintes dorés et violettes et illumina la plateforme qui était réduite à sa plus simple existence. De nouveaux éclairs frappèrent la lave et le sol sous les rugissements du tonnerre. Des explosions de flammes se soulevèrent un peu partout alors que le paladin était soulevé de sol. Il hurla de douleur tandis que les énergies de son double pénétraient en lui. Le corps sans vie de ce dernier devint translucide avant de disparaître, entièrement absorbé par le paladin. Puis, une formidable déflagration ébranla les fondations même de la ligne temporelle. Une vive lumière engloba Keltal, le rendant indiscernable, et le monde où il se trouvait disparut à jamais.



Les obscurs frappaient Zonz’Ozz avec rage, multipliants les blessures sur son corps. Le général sans visage fit apparaître une étrange sphère de lumière violette qui courut dans la salle. Les lanceurs de sorts l’attaquèrent, sans autre effet que de se blesser eux même. Elle s’approcha des parois du Dieu Très anciens et la frappèrent dans une violente explosion. Le sol se mit à trembler et un grondement inquiétant résonna. Les minutes s’écoulèrent avec lenteur et beaucoup de sang versé. Finalement, le général recommença son attaque. Cette fois-ci, les lanceurs de sorts firent barrage de leurs corps entre la sphère et les parois. La boule repartit dans l’autre sens et les corps à corps firent de même. Les deux groupes se renvoyèrent la boule, se blessant chaque fois un peu plus. Et finalement… Les corps à corps se jetèrent à terre pour éviter le retour de la boule qui frappa le sans visage de plein fouet. Ce dernier hurla de douleur en reculant au centre de la salle. Le sol se recouvra de ténèbres et des tentacules apparurent un peu partout et se mirent à jeter des rayons sur les aventuriers. Le groupe se réunit à un même endroit et fit pleuvoir les bénédictions de la lumière et les protections de la nature afin de préserver la vie des membres de la guilde. Puis, tout s’arrêta. Les appendices disparurent et le sol retrouva sa couleur chair. Chacun reprit sa place et se prépara au prochain coup dévastateur du sans visage…


_________________
- Lühanne, soins ! Mais qu'est-ce qu'tas foutue bordel ?
- Euh... Quoi ça ? < était afk > Han, j'ai eu une déco serveur !


Revenir en haut Aller en bas
Lühanne
Orbeux(se)
avatar

Messages : 302
Date d'inscription : 14/05/2010
Age : 28
Localisation : J'vais pas vous l'dire !

MessageSujet: Re: Aile de mort et la fin d'une époque.   Ven 10 Fév 2012, 12:35

Pff, je savais bien que personne me lisait... Juste comme ça, je terminerais ptete un jour cette nouvelle.... Ou ptete pas ! Na !


Lühanne - Qui ne fait que flooder...

_________________
- Lühanne, soins ! Mais qu'est-ce qu'tas foutue bordel ?
- Euh... Quoi ça ? < était afk > Han, j'ai eu une déco serveur !


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Aile de mort et la fin d'une époque.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Aile de mort et la fin d'une époque.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Vidéo de la folie d'aile de mort
» [Ame des Dragons] Folie d'Aile de Mort 25HM down le 03/06/12
» Âme des Dragons : Folie d'Aile de Mort 10 / 10 HM / 25
» Les différents vols draconiques *à enrichir*
» voilà, ça c'est RP

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Orbe Stellaire :: Présentation de votre ego IG :: Mirlina-
Sauter vers: